Accessibilité LSF

Interpréter en Langue des Signes un discours ou des échanges consiste à faire se comprendre des personnes qui ne partagent pas la même langue et la même culture.

Dans notre cas, le professionnel de l’URAPEDA traduit les propos signés de la personne sourde vers le français oral, et, dans l’autre sens, vers la Langue des Signes Française (LSF) lorsque l’interlocuteur entendant parle. Ce professionnel s’efforce d’adapter son interprétation au destinataire afin de le mettre dans les mêmes dispositions de compréhension que le reste de l’auditoire. Il respecte notamment le mode de communication de la personne sourde, qui peut ne pas être exclusivement de la LSF (LSF plus francisée, ajout de labialisation, mime, etc.) ; il prend en compte le contexte et les enjeux de la situation. Les configurations d’interprétation sont variées : milieu pédagogique, liaison (deux interlocuteurs), réunion, conférence, au téléphone, etc.

Concrètement, le professionnel se positionne en face de la personne sourde et à côté de la personne entendante mais légèrement en retrait, et traduit ainsi les échanges de manière simultanée. A aucun moment il n’intervient dans les échanges. Le professionnel ne ré-exprime que le sens du discours et l’intention de son auteur. Il est soumis au secret professionnel. Tout en respectant ce cadre éthique, le professionnel ne se limite pas à un travail technique de langue à langue mais veille aussi avec discrétion au bon déroulement de la communication qui doit rester fluide et authentique.